Emplettes sacrées

La boutique existait déjà il y a trente ans. Aux alentours il y en a d’autres, des plus modernes aussi. Traversant le carrefour, une énorme vitrine kitsch dégueule d’icônes, d’ex-voto et d’encens.

Mais je veux aller dans celle-ci. Faire mes emplettes sacrées.

La rue est légèrement en pente avec parfois de petites marches qui déconcertent. Combien de fois a-t-il trébuché, le vieux monsieur ? Il porte encore fier ses plus de quatre vingt ans. Pour l’heur, il bavarde dans l’échoppe voisine. Pénétrons dans le boyau. A l’entrée, la petite table, la petite chaise, les petits meubles de tout crétois. Du sol au plafond, accrochés, pendus, fixés, les accessoires religieux. Près de la porte, sur le mur de gauche, des chandelles avec des rubans, du plastique, du fer frappé, des bateaux. Tout au fond, le rayon pro, les popes et leur bimbeloterie. Mille feux. Le christ brille.

Je me souviens m’être déjà penchée vers le recoin. Les bibelots n’ont pas changé de place depuis dix ans. Des voitures, des béquilles, des yeux, des mots, des cœurs martelés.

Le vieil homme est revenu, il sert une femme dont la fillette désigne de longs cierges blancs enrubannés de rose. Les séries américaines ont imposé leur esthétique ici aussi !

Quand il vient ranger la monnaie vers le plan qui lui sert de caisse, gros portefeuille de cuir à la main, je lui soumets mes questions. Grec approximatif et mimes pas très convaincants.

Il sort des tiroirs de minuscules boîtes, des papiers grisâtres enveloppent les encens. Senteurs orthodoxes. Et encore les charbons de bois, les récipients en verre, coloré, gravé, métallisé. Quel casse-tête ! Mon marché s’achève. D’autres tiroirs. Petits, moyens et grands papiers d’emballage, le bordel organisé du charmant vieillard.

C’est l’heure des multiplications. Alignées sur papier fripé. Mains ridées. Crayon mâché. Temps sacré.

 

Publicités

Auteur : Les ateliers de traverse

Ateliers d'écriture: textes, animations, événements, publications Les Ateliers de traverse sont présents dans la région parisienne, en Normandie et dans le Languedoc Roussillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s