Clapotis

l’eau qui coule ici à la douceur des eaux filtrées par ces petits bidules qu’on fixe… où ?… je ne sais…à la pomme de douche, à l’extrémité du robinet, plus loin, à l’origine de la source, n’importe quoi !… je ne suis pas technique, vraiment pas
l‘eau de Paris a la douceur des eaux parfumées aux huiles essentielles
et ce truc qu’il m’a offert, des petits sachets en tissu à l’odeur indéfinissable…une décoction entre la fleur d’oranger et la verveine citronnée…certainement ni l’un ni l’autre, de la cosmétique made in japon, le nom c’est Kitou Yuzu-Yu…ça rend l’eau du bain un peu jaunasse, tu peux t’en faire un gommage…des soins de geisha m’ a t-il dit en passant la tête…pour te faire du bien… il a tout compris !… crèmes, huiles, sérums que j’applique, fais pénétrer, et je tapote et je masse…ce que je cherche ?  la peau rien que la peau …Dominique A. Truffaut et La Peau douce, Les 400 coups par dessus tout, cette femme si peu mère…les bas qu’elle fait glisser devant le gosse en rentrant du boulot…debout , jambes légèrement écartées, partir des doigts de pied, remonter jusqu’aux cuisses, de l’huile d’amande douce…ce que je cherche ? l’élasticité la douceur la détente le moi peau…l’huile d’argan n’importe quoi le prix, la plupart des flacons sont trafiqués, du 1% c’est sûr, la quintessence…la petite fiole qu’elle m’ a rapportée du Maroc, précieuse, délicieuse dans la paume à étaler au creux des cuisses et aussi une fesse dans chaque main
chez mes grands-mères c’était crème Nivéa pour tout le monde…boîte ronde, plate, bleue, le papier d’alu barbouillé d’humidité crémeuse…difficile à étaler la crème Nivéa…avaient-elles le temps de s’enduire de ce genre de choses mes grands-mères ? fallait accepter de se caresser…en tout cas elle aimait que je prenne soin d’elle ma mémé, le soin visage- j’épile j’enduis je masse je fais deux gros bisous sur ta peau fraîche et fripée…j’aimais bien aussi…pas évident d’avoir envie de s’occuper de l’autre, se tourner vers l’autre quand t’es crevée, que t’as juste envie de t’abandonner à des mains sans visage, un truc complètement régressif, pas sexuel du tout…les massages du cuir chevelu c’est trop bon, la tête qui se renverse…le beurre de karité sur les cheveux, les masques au henné…la sensation que ça se fige là- haut…
de l’eau de bleuet sur le coton, c’est doux, on tapote sous les yeux, un peu de stick sur les lèvres…petite moue dans la glace…
c’est pratique aussi tous ces échantillons qu’on nous offre …ça traîne dans les sacs à main…parfois je les oublie ouverts et quand je plonge la main c’est tout poisseux…c’est toujours bon le gras sur la peau, surtout l’hiver, sinon ça craquelle, ça gerce, ça tire, ça gratte, ça rougit…alors que là c’est doux, soyeux…ça fait du bien…

 

Publicités

Auteur : Les ateliers de traverse

Ateliers d'écriture: textes, animations, événements, publications Les Ateliers de traverse sont présents dans la région parisienne, en Normandie et dans le Languedoc Roussillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s