OBJECTIVITÉS

La photographie à Düsseldorf
4 octobre 08 – 4 janvier 2009

Un froid soleil qui coupe tout lien avec Le Père Noël et qui fait que nous gelons sur place, avec le sourire, ce dernier dimanche de l’année, devant le Musée d’Art Moderne de Paris.
L’exposition s’ouvre sur les créations de G. Richter, S. Polke et H.P. Feldmann qui, en présentant des séries de photos, collages, esquisses- travail d’archivage régi par le hasard mais aussi réel travail de composition- affirment que l’artiste n’est pas obligatoirement celui qui appuie sur le déclencheur. Cette présentation sérielle et la réflexion sur l’art photographique comme art de donner à voir des « réalités objectivées » et non une vérité sera mon fil conducteur tout au long de ce panorama de la photographie à Düsseldorf des années 60 à nos jours.
Par je ne sais quel « hasard objectif » je n’aboutirai qu’en fin de voyage à ceux qui furent les maîtres de la plupart des artistes représentés : Bernd et Hilla Becher. Promenant un regard «  neutre » sur des choses et/ou espaces qui n’intéressaient personne, utilisant l’instrument photographique parce qu’il permettait le regard objectif, dépassionné, montrant un monde vide, sans psychologie à travers des usines, machines, bâtiments gris, regroupés par familles formelles et fonctionnelles.
Dans la même salle, les premiers travaux de ces artistes, élèves de la 1ère et 2ème génération. Où je mesure la maturation de la pratique photographique et du rapport au monde , à une société dans laquelle- j’enfonce une porte ouverte mais j’assume- les images ont un pouvoir qui les dépasse et nous dépasse tant par leur nombre que par la fascination qu’elles exercent, que par la pluralité d’informations qu’elles véhiculent. Et tout ceci est passionnant.
Certains de ces artistes nous font passer du petit format noir et blanc à d’imposantes compositions couleur, numérisées, de la photographie à la photographie plasticienne. Tels les JPEG de Thomas Ruff, fichiers numériques agrandis au maximum, pixellisés. Ou les Interfaces photographiques de Katharina Sieverding, « Visual Studies VIII », montage de photos journalistiques ou d’archive : l’une représentant une patrouille de soldats britanniques devant un troupeau de chameaux en Irak en 2003, l’autre une explosion de bombe atomique.
Quelques jalons pour donner envie de faire le voyage :
. l’accrochage non muséal, à la punaise, de photos de lits défaits et de vues de chambres d’hôtel par  H.P. Feldmann.
. « Le Mont Ararat », enneigé, auréolé de nuages et de luminosité changeante, clichés pris à différentes heures d’un jour de l’année 2006 par Ursula Schulz Dornburg.
. l’apothéose des vues de nuits d’Axel Hütte, pur jeu de lignes, de formes, de surfaces miroitantes, luisantes aux couleurs bleutées, dorées : image panoramique d’Atlanta, façade de l’hôtel Fortune de Miami, celle de la Nouvelle Bibliothèque Nationale de Paris…
. le pictural et romantique Elger Esser qui me donne à voir trois adolescents sous un Pont St Nicolas français, dans un cadre naturel fait de roches, d’herbes sauvages et d’eau. Qui suspend mes pas en coupant un autre pont, qui semblait mener au rêve pâle condamné à s’éteindre. Un rêve que l’on ne voudrait quitter. Un voyage immobile vers le Sublime.
. A. Gursky et ses échelles de plans me déstabilisent complètement. Abasourdie devant une image immense et parfaitement non identifiable nommée «  Kamiokande ».
. le « Speicher » de Y. Sasse, bloc réservoir ou grenier de 512 images dont les visiteurs réalisent l’accrochage arbitraire toutes les 30 minutes.
Il fait nuit à présent, il ne reste qu’à admirer la Seine et la Tour Eiffel, les lumières artificielles d’une ville qui  voudrait être à la fête. Là où je regrette de n’avoir pas pris l’appareil pour enregistrer l’objectivité du moment.
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s