La chaste Suzanne

La-chaste-Suzanne.jpg

Le dimanche

La chaste Suzanne allait se recueillir

Dans la rotondité de la pièce rouge.

Elle empruntait  l’escalier du couvent.

 

Elle songeait à cette femme assise au bord de la fontaine.

Ariccia, dans les montagnes aux environs de Rome

C’était avant.

Ils aimaient tant l’Italie.

 

De retour sur les lieux de leur folie

Elle avait tout d’une Madeleine pénitente

Elle lui enverra une carte postale

Pour qu’il lui pardonne

Une vue sur le Vésuve

Il comprendra

 

Sur le sable brûlant de Terracine

Si proche du Mont Circé

La vérité comme une évidence

Peur de cette disponibilité soudaine

 

Désir comme un puits sans fond

Proximité de la satisfaction

Dans  le pêcheur et le petit poisson

L’envie est la perte

 

La chaste Suzanne marche dans la ruelle voûtée

 

 

Médée virtuelle

Elle préfère la fuite

Et l’image d’Epinal :

Femme debout tricotant

 

Un portrait de femme

Il en dessinait. Sans  arrêt. Sans pudeur

Un jeune paysan Italien culotté et bien chapeauté

Voulut lui acheter celui de Suzanne

 

Elle avait posé

Adossée à une petite  maison à Capri

Blanche, les rochers blancs, la chair blanche

Une robe grenat, la bouche grenat, la coiffure défaite

Dans son sac,  la lettre

Un « sauve qui peut la vie »

Elle la lui a remise

Il a intitulé le tableau « la Madone au sac »

 

Bien loin de Suzanne  le vœu à la Madone

Sa résistance ténue

Objet de la toile

Se sentir Vénus d’Urbin

Sous le pinceau d’un Pygmalion bellâtre

 

Le dimanche

La chaste Suzanne allait se recueillir

Dans la rotondité de la pièce rouge.

Elle empruntait  l’escalier du couvent.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s