Marginalia

« Comme si je pouvais habiter aussi l’espace du voyage. »

Raymond Depardon

 

I

Immobile à Feuchères.

J’attends à mi-chemin de l’ascenseur vitré et de l’escalier de pierre.

Apparition gare de Nîmes d’un sourire chavirant.

 

II

 

Comment voir l’autre à travers un prisme ?

Chercheur d’or et pionnier en 1848, je  n’ai que de vaines réponses.

Une voix off soulignée de rouge me chuchote « L’esprit des lieux est une étrange chose ».

 

III

 

.222 Remington – Masse de la balle 55 grains -Vitesse initiale 943 m/s

Cette femme s’ennuyait. Pour se divertir, elle avait décidé de réaliser l’éthologie de l’espèce humaine.

Expériences de séduction, d’adultère, de séparation et de reconquête…

 

IV

 

Elle me rappelle Rahma, celle qui après avoir tué les pères, en éprouve bien sûr une infinie nostalgie.

Malgré tout – Aimer en ce lieu clos embaume. Aimer en ce lieu clos étreint. Aimer en ce lieu clos réfléchit.

Comme tranchant de lame ternie remet à l’envers ce qui était à l’endroit.

 

V

 

Ricochets sur (sa) peau passée au gant d’huile de cade. Son corps n’est pas lieu de gêne.

Je l’oints – du gant de crin qui doucement l’échauffe – tant que son sommeil ne peut advenir. Ricochets sur (ma) peau.

Maladresse qu’entre deux baisers elle m’a soufflée.

 

VI

 

Lit terrible où s’inscrivent les svastikas!

Mot d’ordre dans l’atrium: pénétrer et se sentir soulevé – masculinité tendue.

S’échapper du cercle de mosaïque, virer romantique, se tenir la main et déambuler dans des jardins imaginaires.

 

VII

 

Bambous contemporains du palmier offert en 1985 par le jeune Martial à Bernadette l’effrontée.

Pourquoi écrire telle légende sous le simulacre d’une leçon d’amour ?

Le temps gris, les flaques belles et une partie de moi-même rapetissée à toute vitesse. Nil novi sub sole

 

VIII

 

De colza dont ses bronches ne savaient se défaire, elle récoltait des bouquets qu’elle offrait aux chiens.

Les feuilles d’oxalis palissaient à l’ombre, j’avais la frilosité qu’on recherche à Cadaqués.

Mon cœur fatigué à mi-avril.

 

IX

 

La boue ruisselait qui aurait pu me soigner. Voulait-elle de moi ?

Rue des Moulins, elle avait prononcé « Les cadereaux se désengorgent ». Mais elle ne voulait toujours pas de moi.

Cela ne pouvait que finir mal, non ?

 

 

Publicités

Auteur : Les ateliers de traverse

Ateliers d'écriture: textes, animations, événements, publications Les Ateliers de traverse sont présents dans la région parisienne, en Normandie et dans le Languedoc Roussillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s