FUGIT: Essaouira

lunettes[1]

« Push the sky away » (Nick Cave § the Bad Seeds)

 

Mon regard instruit les pots de brume à l’heure du soleil. Instruit la mer plongée dans l’ocre des arganiers. Instruit la lumière.

Mon regard instruit l’angle létal où sèchent les peaux. Instruit la parabole de la nuque et des cheveux. Instruit la vie.

Mon regard instruit le quotidien sassé à l’étamine. Instruit les étoffes frottées des djinns. Instruit le marteau.

Mon regard instruit les becs de menthe et l’étincelle. Instruit les jarres colorées au murex. Instruit la création.

Mon regard instruit le pourpre des choses écrites. Instruit les bandeaux fins des toits, tes yeux comme du lait. Instruit l’improbable. Instruit la curiosité. Instruit l’air doux de tes épaules ployées à lessiver le sol, une nouvelle fois.

Mon regard instruit l’absence des sommets, l’absence de la violence, l’absence de la pensée…

Mon regard instruit les piques, les herses et les antennes, fichées, dressées, rouillées… Mon regard instruit la diagonale du vent. Instruit le sable. Instruit la solitude.

Mon regard instruit sans peine le flottement des cotons sur les silhouettes au loin. Instruit l’abime, instruit ce qui revient, le feu qui brille, peureux, réconforté.

Mon regard instruit le sexe de hasard, le sexe écrit pour toi. Instruit le sombre, le lumineux. Instruit le dos particulier comme du pain frais.

Instruit la tranche économe dans laquelle je choisis de tremper mon cœur. Instruit la terre, instruit les sanglots étouffés des femmes, sur des pistes impraticables.

Instruit les endroits qui pleurent, les endroits qui soupirent, les endroits qui revivent. Instruit l’immuable et le sacré. Instruit la bouche avide. Instruit la bouche pleine de gravité. Instruit la bouche vide.

Mon regard instruit les sept royaumes, les sept poivriers roses plantés pacifiquement. Instruit le chemin vertueux, là où tu m’attends, là où je t’attends. Instruit le corps céleste dans le corps terrestre, le corps terrestre dans le corps céleste. Instruit le souffle et la pudeur, instruit le tracé retenu dans la lettre que je n’écrirai pas.

Mon regard instruit le silence patiemment, tricoté sur des corps qui se déplacent. Instruit le tableau et l’école des petits sages en tabliers à carreaux. Instruit la somme derrière tes paupières closes, ajourées comme de la dentelle de Calais. Instruit les murs épais recouverts de nuit. Instruit les rêves qui fuient et qui refluent dans une bouche de bébé. Instruit la ville superposée sur la ville. Instruit les essences de Mogador heurtées contre les remparts, portées par les brisants. Instruit les bonnets qui s’agitent sur d’invisibles ballons parcourus de frissons.

Mon regard instruit les chats, pendulaires aux oreilles des femmes, quadrillant le sanctuaire. Instruit les pas métronomés, sans épingle. Instruit le cachemire de sa joue léthargique, sans nuage. Instruit les cascades qui ne coulent pas. Instruit les compteurs en arrêt. Instruit les frontières cactées. Instruit le grillage.

Mon regard instruit des portes suspendues où flottent d’impuissants parfums. Mon regard instruit les bleus mosaïques où coulisse l’ombre perpétuelle. Mon regard instruit la terreur dans des linges humides. Instruit les secrets, la lettre dérobée. Instruit la nudité.

Mon regard instruit la forme pour qu’elle reste forme. Instruit la fermeté pour qu’elle tienne nos corps, ensemble et soudés. Instruit la servitude des verres soufflés sur le plateau. Instruit l’insupporté, instruit le jour insupporté malgré l’élan à le vivre.

Mon regard instruit les royaumes – il y a des royaumes. Instruit les secrets – il y a des secrets. Instruit les doigts experts qui les détachent, la sépulture offerte comme un cœur et mon tambour, haletant. Instruit l’harmonie, fille d’Arès et d’Aphrodite, instruit l’harmonie, épouse de Cadmos. Instruit, Agavé, Autonoé, Ino et Sémélé, les enfants, tous réunis, tous blottis dans l’aube éclaboussée.

 

Publicités

Auteur : Les ateliers de traverse

Ateliers d'écriture: textes, animations, événements, publications Les Ateliers de traverse sont présents dans la région parisienne, en Normandie et dans le Languedoc Roussillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s