Prémices

BRIGITTE CLARYSSE, Peintures

[visuel à venir]

A la fange d’un monde primitif, la déferlante, violence insidieuse
Que vient troubler la transparence timide d’une semence fertile
A la tessiture acidulée
Corps d’une beauté sombre échappé des sueurs sanglantes de la glaise ocre
La Femme surgit de l’Histoire comme un advenir
Prémices, Claudine Dozoul, 2014

« … regarde la sous l’angle
du ciel dont le bleu d’orage
lui est le plus favorable »
René Char
Femmes aux embruns de pute
Tarentules nourricières
La haine vagabonde sur vos ventres
Avide et féconde
Déchirures et cicatrices
Se déguisent
– Voiles empesés
Tissés sur la raison
Volupté et séduction
Se séquestrent
– Invisibles ténèbres
Déployées sur les sens
Quelques temps après, Claudine Dozoul, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s