Plaît-il?

Il y a comme un glissement. On raconte l’histoire d’abord. Et puis, elle arrive… On voulait écrire une version des Amours chiennes et l’on bascule dans Les métamorphoses. Rien de ce que l’on pensait n’est arrivé. Absolument rien. Et tout autre chose.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s