« Quand je lève les yeux vers vous, on dirait que le monde tremble », Antonin Artaud

Sans le savoir

Je t’ai cherché partout

Et j’ai trouvé l’infinie langueur

D’un monde qui commence et se meurt

 

Publicités